AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [DA][A]Amanòn Derkel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amanòn

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2008


Niveau: Novice
Cristal utilisé: aucun
Fatigue:
5/5  (5/5)

MessageSujet: [DA][A]Amanòn Derkel   Mar 8 Jan - 18:24:55

- « Amanòn, venez ici je vous prie, votre père a à vous parler.
- Bien mère…
- Et ne prenez pas cet air insolent avec moi !
- … »

Le jeune homme soupira, cela ne sera pas pour ce soir. Il revint sur ses pas alors qu’il s’apprêtait à quitter la demeure pour l’une de ses habituelles sorties nocturnes et entra dans le salon où l’attendaient ses parents.
Richement décoré, celui-ci lui paraissait trop pompeux, comme tout le reste de ce « château » qu’il habitait malgré lui. Son père, Sir Goïl Derkel, grand seigneur du royaume Arklan, observait son fils d’un air solennel, ses grandes ailes blanches noblement repliées derrière lui, son petit bouc ridicule qu’il gardait depuis quelque mois frémissant d'irritation. Il jeta un coup d’œil outré à la tenue dégingandée d’Amanòn, levant comme à son habitude les yeux au ciel.


« Mon fils, demain, vous fêterez votre dix-neuvième anniversaire, et comme vous le savez, c’est un âge très important pour vous. »

Blablabla… L’éternel discours paternel dont il ne cessait de lui rabâcher les oreilles. Manò se désintéressa rapidement de ce débit de parole solennelle et sans grande importance pour finir uniquement par acquiescer de temps en temps donnant l’illusion d’écouter…
Sans doute pourrait il encore s’éclipser discrètement lorsque la « réunion de famille » serait terminée, pour rejoindre les quartiers bas, loin de ces quartiers ronflants et ampoulés. Encore une nuit passée dans les rues avec les filles des bars, les copains rencontrés au hasard des rues… La belle vie pour quelqu’un avide de liberté, loin du joug familial.
Finalement, il irait, tout à l’heure, tenter encore une fois sa chance au dehors, jouir de cette liberté même si elle n’était pas réelle, loin de cette académie dont on ne cessait de lui rabâcher les oreilles, cette académie où on voulait absolument qu’il aille… Cette académie qui…


- « …à l’académie… »
- Quoi ?! Pardon père ? Qu’est ce que l’académie vient faire là dedans ?
- Mais Amanòn, vous y avez votre place de réservée depuis longtemps. Votre père vient de vous le rappeler à l’instant…
- Non ! Je vous ai déjà dis que je ne voulais pas y aller ! Je ne tiens pas à entrer dans cette académie pour… pour…
- Pour quoi ? tonna le paternel. Une académie pour quoi ? Vous irez, Amanòn Derkel, de gré ou de force, mais vous irez. Et maintenant, la discussion est close. Retournez dans vos « appartements », cette nuit vous ne sortirez pas. Demain vous partirez pour l’Académie royale de Karbah, et vous nous ferez honneur ! Préparez vos affaires, vous partez à l’aube.
- Bien père. Mais je constate qu’une fois de plus, vous décidez pour moi, et ne tenez pas compte de mes souhaits. Puisque tel est votre désir, j’irai à l’Académie de Karbah.
Bonne nuit père. Mère… »

Manò la salua d’un bref signe de tête, puis quitta la pièce, accordant au passage un regard noir à son père. Ce ton résigné qu’il venait de feindre cachait la décision qu’il venait de prendre à l’instant même : il n’irait pas à cette académie, mieux valait voler de ses propres ailes, et c’est justement ce qu’il comptait faire. De toute manière, discuter ne servirait à rien, cette vieille bique n'aurait rien entendu?
Gravissant les marches quatre à quatre, il arriva rapidement à ses « appartements » et en poussa la porte. L’étonnement laissa rapidement la place à la colère. Ses parents avaient déjà pris la liberté de faire faire ses valises…
Retenant sa main et son envie de lancer quelque chose par la fenêtre ouverte, il attrapa un sac et y fourra ce dont il pourrait avoir besoin une fois au dehors. Ses préparatifs terminés il allait s’élancer par la fenêtre lorsque son regard fut attiré par quelque chose sur le côté.


« Aaaahhh c’est quoi ça ? »

Il ne s’agissait en vérité que d’un simple miroir, accroché sur le mur. Mais à sa vue, Amanòn avait presque pris peur en voyant ce qui s’y reflétait. Ce n’était rien que lui, et pourtant, il ne reconnaissait pas ce visage. Il savait que c’était le sien, ces cheveux roux presque rouges, ce visage fin, ce pansement cachant une cicatrice, ces ailes de la même teinte que ses cheveux… Mais disparue la lueur moqueuse de ses yeux noisettes, disparue l’espièglerie et l’humeur moqueuse. Dans le miroir se reflétait un inconnu imbus de sa personne, colérique, vaniteux, se croyant au dessus des autres, aux cheveux sales et gras, avec de grandes poches sous les yeux. Un dépravé à moitié alcoolique, une lamentable loque partant en lambeaux, pire que ces moins que rien de Daemorns sous évolués.
Depuis quand sa vraie personnalité avait elle été absorbée par ce nouveau personnage ?
Il avait changé et sans ce miroir, sans doute aurait-il fait la plus belle erreur de sa vie. Sans en prendre conscience ? Non, on le lui avait dit : ses proches, ses amis, tout le monde en fait. Mais il n'avait pas écouté... Il avait préféré se détourner de ceux qui se souciaient de lui, n'écoutant que les dires de ses "nouveaux amis". La boisson, la drogue aussi, il avait aimé. Oublier un peu en se plongeant dans ces saloperies qui lui avaient gâché ce bout de vie, qui lui avaient fait perdre ses amis...
Où était passée sa bonne humeur ? Son envie de rire ? Sa hardiesse pour les bêtises ?
Cet homme lâche au regard froid, ce gosse de riche ne sachant rien faire de ses deux mains, cela ne pouvait être lui. Il se dégoûtait, se haïssait au plus haut point, ce n'était qu'un individu détestable.
Il comprenait maintenant le regard de son père. Lui avait réussi à s’élever seul, plus haut même que ces ancêtres, et ce, uniquement par son travail et son prestige. Certes, il n’appréciait pas tout ce luxe, mais de quel droit pouvait il critiquer ce que lui ne saurait faire ?
Un miroir pour comprendre, cela en était presque risible. Au moins maintenant, Amanòn pouvait il reprendre sa vie en main. Finalement Karbah serait peut être une solution pour lui, se reprendre en main, et surtout, apprendre quelque chose. Il serait à nouveau lui même, et non cet espèce d’étranger que son reflet venait de lui montrer.
Le jeune Arklan défit le tas de bagage pour ne refaire qu’un sac plus léger ne contenant que ce qui pourrait lui être nécessaire à l’académie, à savoir ses dagues, quelques rechanges, des livres, de quoi écrire et dessiner, et surtout, un petit miroir.
Demain, il irait embrasser ses parents, puis rejoindrait l’Académie où il pourrait (re)commencer à apprendre et grandir…


Dernière édition par le Mer 9 Jan - 15:54:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoltan le violet
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 30/06/2006


Niveau: Héros
Cristal utilisé: pureté maximale
Fatigue:
40/50  (40/50)

MessageSujet: Re: [DA][A]Amanòn Derkel   Mar 8 Jan - 23:46:47


Personnage accepté. Bienvenue parmi les joueurs de l'air, soit prêt(e) à chevaucher les vents et les tempêtes mais surtout amuse toi bien!

_________________
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalquest.heavenforum.com
 
[DA][A]Amanòn Derkel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystal Quest :: Règles et description :: Création d'un personnage :: Personnages validés :: A-
Sauter vers: